Profond aujourd’hui  Blaise Cendrars

Morina Mongin — 2016

Profond-Aujourdhui-Blaise-Cendrars-4Profond aujourd'hui - Image d'accueilImage 2

Profond-Aujourdhui-Blaise-Cendrars-2

Plein box triplé gris perle, doublures bord-à-bord, décor estampé d’un motif étoilé en creux, à niveau et en relief, titre découpé, nom de l’auteur à l’œser (photo © Michèle Garrec pour LRC)

Reconnaissable entre toutes, la voix de Blaise Cendrars plonge, dans Profond aujourd’hui, au cœur d’un « légendaire chaque jour ». Le poème du 13 février 1917 enchâsse les notations concrètes et l’élucidation de leur sens, pose le décor premier d’un homme qui tente l’aventure de vivre (l’incipit est le début de la veille, encore relié au rêve) pour découvrir une femme. Empreint de surréalisme, le poème sobre et incantatoire formule la magie par association d’idées et de sensations. Les phrases courtes, souvent nominales, sont comme des mises au point visuelles, photographiques, microscopiques, mais promptes à rejoindre la cosmogonie. 

 

« Le corps revêt l’uniforme de la pesanteur. L’esprit partout épars se concentre dans la cocarde de la conscience. Je suis homme. Tu es femme. (…) Prodigieux aujourd’hui. Sonde. Antenne. Porte-visage-tourbillon. Tu vis. Excentrique. Dans la solitude intégrale. Dans la communion anonyme. Avec tout ce qui est racine et cime, et qui palpite, jouit et s’extasie. Phénomènes de cette hallucination congénitale qu’est la vie dans toute ses manifestations et l’activité connue de la conscience. Le moteur tourne en spirale. Le rythme parle. Chimisme. Tu es. »

 

La reliure de Morina Mongin creuse l’horizon du jour par des bandes estampées à l’œser argent d’un ciel nocturne. Le titre, découpé sur le premier plat, est lui-même interrompu par un horizon étoilé. Sillon le plus profond, la ligne centrale rejoint par mimétisme coloré l’intérieur de la reliure sous forme de carrés toujours étoilés qui, au centre de chaque gardes,  se rétrécissent.

 

Établie sur l’édition des Écrivains réunis, Paris, 1926, 1/500 Vergé Baroque Thé, 13 x 16,5 cm, la reliure sur Profond aujourd’hui de Blaise Cendrars signée Morina Mongin a rejoint une collection particulière.

 

Share on Facebook